Polyclinique Médicale Populaire

1988, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec)   H2K 2H7

En cas d'urgence, contactez le 911.

© 2016par Térence Deshaies-Petitclerc

  • Icône de l'application Facebook

En 1965, à la suite de l’étude menée par le Conseil du travail de Montréal sur le phénomène de la pauvreté, Docteur Benoit Deshaies et Monsieur Jean-Paul Ménard, alors président du Conseil du travail de Montréal, ont pris conscience de l’urgent besoin de créer une ressource médicale professionnelle offrant des services de soins de santé abordables pour les travailleuses et les travailleurs vivant sous le seuil de la pauvreté. 

 

Cette étude avait ciblé les quartiers du Centre-Sud, de Saint-Henri, de Pointe Saint-Charles, de Petite Bourgogne et de Ville-Émard comme étant des secteurs essentiellement constitués de familles d’ouvriers et de journaliers vivant sous le seuil de la pauvreté et ne pouvant pas toujours accéder à des services de soins de santé qui n’étaient pas couverts en vertu du Régime de l’assurance maladie du Québec (ce régime ayant été créé en 1972). 

 

Par ailleurs, bien qu’embryonnaire à cette époque, la médecine du travail n’existait pas comme on l’a connaît aujourd’hui.  Des médecins travaillant dans les centres hospitaliers de la grande région de Montréal s’y intéressaient.  Cependant, aucune ressource n’existait où l’on pouvait prendre en charge, traiter et suivre les travailleuses et les travailleurs accidentés, en plus d’assurer la défense de leurs droits devant les tribunaux et leurs employeurs. 

 

C’est pourquoi, la Polyclinique Médicale Populaire a finalement ouvert ses portes le 1er mai 1967 au 1988 rue Saint-Catherine Est à Montréal.

Notre histoire